Tiphaine Chouillet (La Racine) : « Définissez votre projet d’entreprise en fonction de ce vous aimez plutôt que par pure opportunité de marché »

Jul 12, 2017

Studio d’innovation des savoir-faire, La Racine, fondé par Tiphaine Chouillet (Programme Grande Ecole 2009) accompagne des fabricants français dans leur stratégie d’innovation, leur stratégie de marque et leur design produit.


Tu as décidé d’offrir tes services aux entreprises traitant des matières nobles, comme le bois, la céramique, le textile. Est-ce ta manière de valoriser le savoir-faire et la qualité française ?


Tout à fait. Notre studio est fondé sur la volonté de valoriser et d’aider le développement des savoir-faire liés à la matière. La France regorge d’entreprises qui sont fondées sur des savoir-faire bien précis mais beaucoup sont en perte de vitesse et ne savent pas comment se réinventer pour s’inscrire dans le monde d’aujourd’hui. Le manque de temps, de moyens et d’un accompagnement adapté en sont les causes principales. La Racine s’inscrit sur le terrain, à leurs côtés, dans une vraie volonté de développement tout en respectant et valorisant « leurs racines ».

Pourquoi travailles-tu principalement avec des entreprises patrimoniales ?

Il est vrai que dans les faits nous travaillons souvent avec des entreprises familiales qui se transmettent de génération en génération. Elles ont de véritables forces liées à leur histoire, à l’héritage d’un savoir-faire et à son évolution à travers le temps. Mais elles ont également le défi de se réinventer et de définir des offres et produits surprenants et désirables aujourd’hui.

Tu publies également des recommandations sur la « Gazette de l’Atelier ». Quel est le but de ce journal maison ?


La Gazette de l’Atelier est un journal de partage. Partage de problématiques, de solutions, d’expériences entre fabricants. Chaque numéro est centré sur une entreprise avec laquelle nous avons collaboré, avec pour objectif de partager la problématique sur laquelle nous avons travaillé ensemble, et la solution apportée. Le but de la gazette est de susciter l’inspiration !


De quelle façon les compétences acquises à emlyon business school t’aident au quotidien dans la gestion de ton entreprise ?


Elles m’aident à plusieurs niveaux. Au niveau de l’entreprise, c’est dans la volonté d’être innovants pour nos fabricants et de faire les choses de manière différente et nouvelle à chaque fois. Aller chercher toujours un peu plus loin pour leur permettre d’émerger.

Plus personnellement c’est dans ma capacité à rebondir, à me remettre en question à réorienter le tir quand je n’obtiens pas les résultats escomptés.


Quel regard portes-tu sur le réseau des diplômés d’emlyon business school ?


C’est une grande opportunité d’entraide et de partage, que l’on ressent encore plus fortement quand on crée son entreprise !

Le meilleur conseil que tu pourrais donner à un jeune entrepreneur qui souhaite lancer son entreprise ?


Définir son projet d’entreprise en fonction de ce qu’on aime et de ce pour quoi on se passionne plutôt que par pure opportunité de marché. La route est longue et sinueuse, et parfois il n’y a que le cœur pour faire tenir !


Tiphaine Chouillet (La Racine): “Determine your business project based on what you love rather than on pure market opportunity”


A know-how innovation studio, La Racine assists French manufacturers in their innovation strategy, brand strategy and product design.

You decided to offer your services to companies that work with noble materials, such as wood, ceramic and textile. Is this your way of highlighting French know-how and quality?


Exactly. We want our studio to showcase and promote the development of know-how related to materials. France is full of companies built upon very specific know-how but many are losing steam and can’t figure out how to reinvent themselves to find a place in today’s world. A lack of time, resources and proper support are the main causes. La Racine is out in the field, by their side, with a true desire to help them grow while respecting and highlighting their “roots”.

Why do you mainly work with family-owned companies?

It’s true that we often work with family companies that are passed on from generation to generation. They have real strengths thanks to their history, the know-how they have inherited and its evolution over time. Yet they also face the challenge of reinventing themselves and creating products and ranges that are unique and in demand today.

You also publish recommendations in the Gazette de l’Atelier. What is the aim of this newsletter?


La Gazette de l’Atelier is a newsletter for sharing. Sharing problems, solutions and experiences among manufacturers. Each issue focuses on a company we have worked with, presenting their specific challenge and the solution we proposed. The aim of the Gazette is to spark inspiration!


In what way do the skills you learned at emlyon business school help you in managing your company every day?


They help me in several areas. In terms of the company, it’s in our quest to be innovative for our manufacturers and to do new things every time, in different ways. To always go a bit further in order to help them flourish.

On a more personal level, I call on my resilience, I challenge myself and seek new approaches when I’m not getting the results I want.


How do you see the emlyon business school alumni network?


It’s a great opportunity to help one another and discuss experiences. You feel this even more strongly once you’ve set up your own company!

What’s the best advice you could give a young entrepreneur who wants to start up their own business?


Determine your business project based on what you love and are passionate about rather than on pure market opportunity. It’s a long and winding road, and sometimes only your heart can help you stay strong!



Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.