Marcos Souza Lobo (MBA 2003), Directeur Général de Cheminova Agro France

Nov 19, 2013

«  Etre étranger et diriger une société en France, peut-être une véritable valeur ajoutée pour le business »

 Marcos Souza Lobo (MBA 2003) est arrivé en France à 36 ans, après 12 années d’activité dans le domaine phytosanitaire au Brésil, son pays d’origine où il a effectué la majeure partie de son parcours professionnel dans la  partie sud du Brésil (région de Porto Alegre). Aujourd’hui, à 47 ans et basé à Lyon, il est Directeur Général de Cheminova Agro France, la filiale française de la société danoise Cheminova AS/S. Cette société commercialise ses produits de protection des plantes dans le monde entier.

Lorsqu’il jette un regard en arrière, Marcos Souza Lobo estime que son intégration dans la société française s’est plutôt bien passée : « La culture brésilienne a beaucoup d’affinités avec la culture française », juge-t-il.

Comment avez-vous connu EMLYON ? 

M.S.L. : En consultant le classement des universités et grandes écoles européennes. Je voulais venir en Europe parfaire ma formation en matière de marketing et de gestion, et le niveau de mon cursus correspondait. Ma famille était d’accord. Donc nous avons tenté l’aventure. J’avais quelques notions élémentaires de français que j’ai améliorées une fois à l’Ecole. L’équipe d’EMLYON nous a d’ailleurs beaucoup aidés dans notre installation et dans les détails de notre arrivée, pour trouver un logement et autres demandes administratives… Ce qui a beaucoup compté dans notre bonne intégration. Ensuite, pendant mon MBA, j’ai noué des contacts avec Nufarm, une filiale d’un groupe australien spécialisé dans les produits de protection des plantes et des cultures, basée en Normandie. Ce qui m’a permis de les rejoindre une fois le MBA obtenu. Je me suis alors installé avec ma famille, en Normandie qui a été la base à partir de laquelle j’ai effectué diverses missions à travers le monde. Et j’ai passé ainsi 3 ans entre la France et Sao Paulo (Brésil) où je représentais Nufarm.

Qu’est-ce qui vous a conduit ensuite, à vous installer à Lyon ? 

M.S.L. : Mes contacts avec le groupe Cheminova. Dans le domaine phytosanitaire, ce groupe – bien que de moindre taille – est en concurrence avec d’autres sociétés connues. Nous avons à la fois des produits en commun et des brevets en propre. Par ailleurs, Cheminova a signé une charte d’engagement responsable qui l’oblige à respecter certains critères de préservation de la planète.

En fait, ma mission consiste, à partir de la France à développer le business sur toute la partie Europe du Nord. Actuellement, nous sommes 15 personnes, pour un CA de 70 millions d’euros de CA. Au niveau mondial, le groupe Cheminova compte 2000 personnes et réalise un CA d’un peu plus d’1 milliard de dollars.

Pourquoi le groupe Cheminova a-t-il choisi un Brésilien pour diriger sa filiale française ?

M.S.L. : Pour les groupes internationaux, surtout de taille mondiale, la question de la nationalité est secondaire. Et même le fait d’être étranger peut être un atout car on porte un regard différent sur les choses et sur le business : on apporte une valeur à la société. Cela d’autant plus que je ne suis pas européen et que le Brésil connaît des influences nord-américaines importantes dans le domaine de l’activité industrielle. D’autant plus également que l’activité phytosanitaire est en forte croissance au Brésil. C’est un marché qui devient « clé » pour la stratégie de Cheminova.

 Le manque de connaissances de la société locale peut être un léger handicap au départ mais cela se comble très vite, surtout si, comme c’est mon cas, on a une certaine affinité avec la culture française. J’ai eu l’occasion de rencontrer de nombreux professionnels, notamment d’Amérique latine, qui souhaitaient, à l’issue de leurs études, effectuer une grande partie de leur parcours professionnel en Europe.

Contact : Marcos Souza Lobo (MBA 2003), tél. 04 37 23 65 70

 marcos.lobo@cheminova.com

 

 

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.