Arnaud Simon (ESC 91), Directeur général d’Eurosport France

Mar 28, 2014

« Travailler à Eurosport est à l’image du sport : une aventure humaine et une passion ! »

Pourquoi avoir choisi EMLYON ?

A.S. : J’avais besoin d’acquérir une solide formation de management et marketing, que j’ai ensuite complété par un master sur les médias à l’ESCP. Paradoxalement, EMLYON offre aux étudiants la grande chance de ne pas être implantée à Paris. Elle oblige ainsi nombre d’étudiants parisiens, notamment, à sortir de leur monde. La majorité des élèves sont délocalisés et doivent reconstruire leur univers. C’est une école qui, outre son excellent niveau, a les pieds sur terre, est pragmatique et forme des profils bien en prise sur la réalité. J’y ai passé trois magnifiques années. Il manquait peut-être – à mon époque – une filière sur l’univers des médias mais les choses ont évolué depuis. Aujourd’hui,  je serai ravi de renouer le contact avec les jeunes promotions au travers de débats sur le sport à la télé ou sur internet…

A 45 ans, vous avez fait l’essentiel de votre parcours professionnel au sein d’Eurosport ?

A.S. : Oui puisque j’ai commencé par un stage au Secrétariat de TF1, ce qui m’a permis de rentrer dans sa filiale Eurosport. D’abord contrôleur de gestion sur les programmes, puis à la programmation, j’ai travaillé dans une grande proximité avec les journalistes. J’ai eu la  chance de dépendre d’un Directeur d’antenne anglais. Les anglo-saxons ont une vision moins cloisonnée de leur pratique professionnelle que leurs homologues français.

Après avoir piloté l’antenne d’Eurosport international tout en étant chef de projet sur Eurosport 2, je suis devenu Directeur d’antenne, basé à Paris pour la chaîne diffusée alors sur 54 pays. Enfin il y a trois ans, je suis devenu Directeur général d’Eurosport France et responsable des contenus TV sur l’international.

Ressentez-vous toujours la même passion pour ce métier ?

A.S. : Ce qui me passionne le plus est certainement le fait de travailler toute la journée avec des profils et des métiers très différents : des gestionnaires, des créatifs, des spécialistes du droit sportif, des acheteurs de programmes, etc. On doit aussi gérer les rapports à l’audience sur un marché très concurrentiel : on travaille avec de la matière évolutive. Nous venons par exemple de remporter les droits sur la Coupe de France de football pour les quatre années à venir (exclusivité des droits sauf un match). Et j’aime beaucoup ce mélange de grande rationalité, de rigueur avec en même temps une grande part d’intuition et de feeling.

Vous aimez évoluer dans un univers qui bouge ?

A.S. : Effectivement. La chaîne elle-même évolue puisque le groupe américain Discovery vient de racheter Eurosport (51% des parts, 49% restant à TF1 qui se recentre sur la télévision gratuite). Nous sommes désormais adossés à un groupe puissant, qui dispose d’une grande expérience de la télévision payante et internationale.

En fait j’ai eu deux chances :

-       Etre dans un groupe qui a énormément évolué,

-       Etre servi par les circonstances : chaque fois que j’arrivais au bout d’une expérience, on, m’a proposé de rebondir au sein du groupe sur une autre étape,

Travailler à Eurosport est à l’image de ce qu’est le sport : une aventure humaine et une passion !

Vous utilisez les réseaux sociaux, et particulièrement Twitter pour vos recrutements ?

A.S. : Oui, c’est un outil précieux pour identifier les véritables fans de sport. Celui qui postule chez nous et est actif sur Twitter, commente, poste des remarques pertinentes, humoristiques sur le sport, part avec un atout. On ne peut pas mentir sur sa passion, sa connaissance du sport. Un compte Twitter reflète la personnalité de son auteur. Car ma fonction à Eurosport, plus qu’un métier, est une passion.

Contact : Arnaud Simon (ESC 91), tél.01 40 93 81 21, asimon@eurosport.com, @arnaudsimon

 


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.