Grant Gudgel (Vidcoin) : « EMLYON m’a soutenu dans ma démarche d’entrepreneur et permis d’envisager des projets d’envergure »

Sep 16, 2014

Originaire des Etats-Unis (Oklahoma) avec une formation de relations internationales  et de premières expériences dans les technologies de géolocalisation, Grant Gudgel (MBA 2009), co-fondateur et Directeur Général de Vidcoin, est arrivé en France en 2004, une idée très affirmée en tête : faire un MBA en France (son épouse est française) avec un focus sur l’entrepreneuriat. Il choisit EMLYON.

« A la suite de mon MBA, j’ai travaillé deux ans dans une équipe de formation continue sur des projets internationaux, à EMLYON, explique-t-il, mais j’avais dès le départ un projet en tête : la création de la filiale française d’Auctus Group, une société américaine spécialisée dans le conseil et la levée de fonds pour les entreprises du secteur de l’environnement (exemple : des projets solaires en Afrique du sud). Je résidais en France et mes deux associés étaient aux Etats-Unis ».

Finalement, Auctus Group a dû cesser son activité ?

G.G. : Des problèmes juridiques liés à nos partenaires nous ont contraint à stopper notre activité. J’ai alors fait du conseil pour des entreprises françaises, pour EMLYON, avant de rejoindre Jérôme Vuillemot (Mastère Spécialisé Innovation 2005), un ancien d’EMLYON qui avait créé Vidcoin, une start-up lancée en  janvier 2013 et basée à Lyon. Je restais sur ce créneau de l’entrepreneuriat, je ne me vois pas faire autre chose. Je viens d’une famille très entrepreneuriale, mon frère suit un itinéraire du même ordre et je me suis toujours identifié à ce mode de fonctionnement. Vidcoin est un système de monétisation de jeux en ligne et sur mobiles avec des vidéos publicitaires.

En clair, un joueur ne paie pas pour accéder à un jeu, c’est l’annonceur de la pub qu’il visionne qui paie ?

G.G. : Plus de 90% des joueurs de jeux sociaux sont non-payant. Comment les monétiser sans endommager leurs expériences de jeu ? Notre solution : offrir la possibilité aux joueurs d'obtenir des biens virtuels en regardant des vidéos sponsorisées. Vidcoin propose aux joueurs de visualiser une publicité vidéo de moins de 45 secondes à leur initiative. En échange, ils obtiennent une récompense qui leur permet d'évoluer plus rapidement dans le jeu.  Le modèle économique est basique : l’éditeur est rémunéré en fonction du nombre d’expositions aux vidéos sponsorisées. L’expérience du jeu n’est jamais rompue. Nous diffusons des vidéos au niveau mondial, dans 25 pays, c’est tout l’intérêt des jeux qui gomment les différences de langue, les différences culturelles… L’audience d’emblée est mondiale, c’est un média très fort.

Quel rôle a joué EMLYON dans cette aventure ?

G.G. : EMLYON a renforcé mon envie de me lancer dans ce genre de projet, d’autant que nous sommes deux diplômés d’EMLYON. On m’a aidé à mieux analyser les opportunités, et on m’a encouragé à travailler sur des projets de plus grande envergure. Au départ du MBA, j’avais en tête un petit projet de PME et peu à peu, j’ai pris un peu plus d’assurance, je me suis trouvé en bien meilleure posture pour discuter avec les investisseurs, pour utiliser et comprendre leur vocabulaire, pour oser envisager des projets plus consistants…

Aujourd’hui, il est vrai que je pourrais entrer dans une banque ou un autre organisme plus installé, à un poste confortable et gagner plus d’argent qu’actuellement. J’ai vécu des petites réussites et des grands échecs, humainement ce n’est pas toujours un choix de vie facile. Et pourtant, moi je conseillerais aux jeunes de créer leur entreprise. Les challenges que l’on doit affronter nous obligent à surmonter nos peurs, à prendre des risques, et tout cela nous fait grandir. Nous apprenons beaucoup sur nous-mêmes et la vie est plus excitante.

Contact : Grant Gudgel (MBA 2009), tél. 06 86 03 74 95, gg@vidcoin.com  

 

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.