Anji Ismail (M.S. 2009) : « Aux Etats-Unis, il ne faut pas minimiser le besoin de financement initial »

Dec 19, 2014

Twitter Anji Ismail : @anjismail - Twitter Doz.com : @DOZCOM - Profil LinkedIn

Anji Ismail est le co-fondateur de Capseo, dont le produit, www.doz.com, permet de lancer des campagnes de marketing en ligne en bénéficiant de l'expertise de marketers en mode "crowdsourcing". Il a créé la société avec Faouzi El Yagoubi, un autre ancien d’EMLYON Business School, à la sortie, en 2009, de son Mastère Spécialisé Management et Développement des Systèmes d'Information.

Est-ce vraiment plus facile de monter sa startup aux Etats-Unis plutôt qu’en France ?

La création d'une entreprise en France et aux Etats-Unis, c'est assez similaire, ça va assez vite. La principale différence, c’est qu'en France nous pouvons être soutenus par des organismes publics (Assedic, CCI etc.), alors qu'outre-Atlantique, les soutiens sont principalement privés (business angels et accélérateurs), les deux ont des avantages et inconvénients. 

Quels sont les pièges à éviter quand on veut monter sa propre startup aux Etats-Unis ?

- Ne pas minimiser le besoin de financement, car tout coûte très cher. 
- Être prêt à recevoir des critiques et savoir remettre en question son modèle / produit 
- Être prêt à ouvrir son capital à des investisseurs ou advisors, mais faire attention aux "vendeurs de rêves"
- Avoir un support client réactif et flexible

Quelle est l’image de la situation entrepreneuriale française outre-Atlantique ?

Assez mauvaise pour le moment. Beaucoup de faux apriori sur la France en général, mais nous essayons d'évangéliser sur les bienfaits de "l'entreprenariat à la française". Les récentes exits (Criteo, Neolane, Fotolia), levées (BlaBlacar) ou réussites de français à l'étranger (Renaud Laplanche - LendingClub) permettent de montrer qu'il y a un vrai savoir-faire en France. Nous plaisantons souvent sur le fait que "Entrepreneur" est en mot français. Les initiatives comme La Frenchtech, la Jeune Entreprise Innovante, le Crédit d'Impôt Recherche, le financement de la BPI etc. vont dans le bon sens.

En 140 caractères twitter, quel est le meilleur conseil que vous donneriez à un étudiant EMLYON ?

Beaucoup de gens me disent qu'ils auraient aimé monter leur société à la fin des études. C'est souvent trop tard. N'attendez pas !

Quelle est la dernière chose que vous faites avant de vous coucher ?

Je repense rapidement à la journée passée et je vois s'il y a des choses que j'aurai pu mieux faire. Ensuite, j'énumère les différentes choses à faire pour le lendemain... et en général je m'endors avant d'en avoir fait la liste exhaustive !

Plutôt Facebook, Twitter, Google+, Pinterest, Instagram… ou tous à la fois?

Linkedin & Twitter principalement, je trouve ces réseaux très qualitatifs et ce sont des vrais outils de travail au quotidien. J'ai une utilisation de Facebook assez personnelle. Je ne suis pas trop images, donc Instagram et Pinterest ne présentent pas d'intérêt pour moi.

Votre plus grande fierté au sein de votre parcours professionnel ?

Sans hésitation, c'est le fait de voir notre équipe venir tous les matins au bureau et donner le maximum pour accomplir une mission commune. Ce n'est pas une fierté, mais plutôt une satisfaction quotidienne. 

 


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.