Bruno Febvret (Amaris) : « Prendre des risques, essayer, oser, voilà ce que je recherche dans ma vie professionnelle »

Jan 25, 2018

Au sein de la Direction du Développement d’Amaris, Bruno Febvret (Programme Grande Ecole 2015) est  responsable de la croissance externe du groupe. Son rôle s’articule autour de la mise en place et du déploiement de nouveaux partenariats stratégiques. Il nous raconte en interview sa façon de voir le monde de travail et celle véhiculée par Amaris, partenaire de longue date d’emlyon business school.*

emlyon business school et Amaris ont une histoire, un partenariat et des valeurs communes, notamment sur la mise en place d’un management innovant fondé sur la confiance donnée à ses collaborateurs. Ton avis sur le sujet ?

Belle illustration de cette confiance accordée au quotidien, j’ai la chance de travailler étroitement avec le Top Management du Groupe. Ce sont des personnalités qui inspirent et ont un savoir qu’elles transmettent volontiers mais surtout avec lesquelles on peut discuter ! Rien n’est figé, chacun participe à la construction du groupe.

Plus largement, quelles sont les valeurs partagées par ces deux institutions ?

Elles sont nombreuses ! La confiance et l’engagement bien sûr, mais l’humanisme est à mon sens la plus valeur la plus forte. Au cœur de l’ADN d’Amaris, il y a l’humain, ses capacités, l’évolution dont il est capable. Mais il y a aussi cette envie de voir se concrétiser des idées parfois folles, mais que l’on réalise (presque) toujours !

Quelles compétences, que tu as pu acquérir à emlyon business school, penses-tu qu´Amaris apprécie?

Difficile de choisir, elles le sont toutes ;) !  Mais si je devais choisir, je pencherais plutôt sur la capacité à entreprendre. emlyon business school nous apprend à oser, à nous lancer et à partager nos idées. Tous ces acquis et ces qualités sont fortement appréciés chez Amaris.

Qu’est-ce que c’est pour toi un early maker aujourd’hui ?

C’est quelqu’un qui s’adapte rapidement au changement et de ce fait en devient acteur. Pour cela il faut sans cesse se remettre en question, chercher à s’améliorer et à concrétiser ses idées.

Si tu devais revivre une journée de ta scolarité à emlyon business school, ce serait laquelle et pourquoi ?

Je choisirais la première journée, cet instant où l’on comprend que tout devient possible, que la vie professionnelle prend forme et que nous sommes au meilleur endroit pour apprendre à s’y adapter. Mais  je terminerais aussi par quelques instants de ma dernière journée, afin de me rappeler que les objectifs présentés lors du premier jour ont été accomplis.

Si tu étais une innovation, quelle serait-elle ?

Ce que j’aimerais insuffler c’est un état d’esprit d’entreprise qui allie le coaching intégré, tel que l’on peut le retrouver chez Amaris. Tout le monde peut y gagner  quelque chose : les écoles préparent ainsi les leaders de demain et les entreprises s’ouvrent à des idées et des concepts auxquelles elles n’ont jamais osé penser, car en décalage avec leur temps.

Et le pire conseil qu’on a pu te donner dans la vie ?

Tout miser sur la réussite financière d’une carrière. Je préfère prendre des risques, entreprendre des choses nouvelles, rester passionné. C’est beaucoup plus drôle, et le succès sera à la clé ! 

* Amaris a reconduit pour la deuxième année la chaire de l’innovation managériale, lancée, en 2016, emlyon business school. Elle mettra le cap sur l’international via des missions d’observation et s’ouvrira aux étudiants de première et troisième année ainsi qu’aux élèves en MBA. Objectif ? "Débusquer les pratiques innovantes afin de constituer une base de données réelles ou théoriques pour comprendre les attendes des nouvelles générations et adapter le management à ces recherches", indique Etienne Cadre, DRH d’Amaris.

 

Bruno Febvret is responsible for the Amaris group’s external growth within the Development division. His role involves setting up and deploying new strategic partnerships. In an interview, he tells us about his own vision of the world of work and that of Amaris, a long-standing partner of emlyon business school.*

emlyon business school and Amaris have a shared history, a partnership and common values, primarily in relation to the implementation of innovative management based on trusting employees. Your opinion on the subject?

A great illustration of trust being given on a daily basis, I have been lucky enough to work closely with the Group’s Top Management. They are inspirational leaders who willingly pass on their knowledge, but, above all, you can talk to them! Nothing is set in concrete - everyone gets involved in building the group.

More broadly, what values do the institutions share?

There are so many! Trust and commitment of course, but I believe that humanity is the strongest value. People, their abilities and the growth they are capable of are at the core of Amaris’s DNA. However, there is also a desire to make ideas a reality. Sometimes they are crazy ideas, but we (nearly) always make them happen!

Which of the skills that you acquired at emlyon business school do you think Amaris appreciates?

Difficult to choose, they love them all ;)!  But if I had to choose, I would lean towards the ability to be enterprising. emlyon business school teaches us to dare, to throw ourselves in and share our ideas. All of these skills and qualities are greatly appreciated at Amaris.

What do you believe an early maker is today?

It is someone who adapts quickly to change and becomes an actor as a result. To do that, you need to be able to question yourself constantly, try to improve and make your ideas a reality.

If you could live one day from your school career at emlyon business school again, which day would you choose and why?

I would choose the first day – the moment when you understand that anything is possible now, that your careers is taking shape and that you are in the best place to learn and adapt. But, I would also top it off with a few moments from my last day, to remind myself that I achieved the objectives I was given on that first day.

If you were an innovation, what would you be?

I would love to live and breathe the entrepreneurial mindset that goes with integrated coaching - just like the one found at Amaris. Everyone can get something out of it: that is how schools prepare the leaders of the future and how companies open up to ideas and concepts they never dared to dream of because those ideas were out of step with their time.

And the worst advice you were ever given in life?

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.