Romain Willmann : « Un ordinateur et de la motivation sont les seuls pré-requis pour participer au Web Startup Toolkit ! »

Feb 12, 2016

Web Startup Toolkit  est un cours dédié à l'apprentissage des nouvelles technologies du Web et à la création d'une plateforme web. Conçu par Romain Willmann, étudiant d'EMLYON au sein du Programme Grande Ecole MSc in Management, ce cours d'une durée de cinq semaines est proposé aux étudiants francophones de l'Ecole. Ouvert à 30 étudiants, le cours a débuté ce vendredi 12 février.

Qu’est-ce que Web Startup Toolkit et comment s’est passée la première édition ?

Web Startup Toolkit est un cours d’introduction au développement Web pour les étudiants en école de commerce que j’ai élaboré dans le cadre d’une mission au sein des Relations Universitaires d’IBM. Il permet aux étudiants de découvrir Node.js et MongoDB, les technologies sur lesquels reposent notamment Netflix, AirBnB ou encore Paypal. Le cours dure une douzaine d’heures et nécessite autant de travail en autonomie. La première édition a eu lieu de novembre à décembre 2015. J’ai notamment été surpris par les réalisations de certains élèves, d’une qualité presque professionnelle.

Quelles sont les personnes qui s’occupent du suivi pédagogique du WST ?

Thierry Picq, Directeur Académique à EMLYON Business School, a suivi le projet depuis son origine et a validé le syllabus du cours. Le responsable pédagogique est le professeur assistant Clément Levallois,  il enseigne à EMLYON et conduit des recherches sur la transformation digitale des sociétés.

Faut-il s’y connaitre en programmation pour pouvoir suivre le WST ?

Bien au contraire ! Un ordinateur et de la motivation sont les seuls pré-requis.

Alors que cette seconde édition s’apprête à commencer, quels conseils vous auriez pour ceux qui participeront à WST ?

De ne pas avoir peur de se salir les mains. La programmation est une discipline très empirique, qui fonctionne par essai-erreur. Les étudiants auront toujours plusieurs manières d’atteindre leur objectif, sans qu’ils ne puissent forcément déterminer quelle est la meilleure solution. Ils devront comprendre qu’un bon code est un code qui marche.

Qui peut y participer et quel était le profil des participants lors de la première édition ?

Le cours est ouvert à trente étudiants, tous programmes confondus. Compte tenu de la forte demande (dix fois plus de demandes que de places), les participants sont choisis aléatoirement. Tous les programmes d’EMLYON étaient représentés lors de l’édition précédente, de l’AST à l’étudiant en PGA. Nous avions enfin constitué un groupe parfaitement mixte, avec autant d’étudiantes que d’étudiants

Quelles nouveautés par rapport à la précédente session ?

Je me suis appuyé sur le retour des étudiants précédents et ai ajouté une séance pour approfondir l’apprentissage du JavaScript.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.