Vendée Globe, des nouvelles d’Eric Bellion sur COMMEUNSEULHOMME

Jan 04, 2017


Au 4 janvier, depuis presque deux mois en mer, Eric a réalisé 62% du parcours. Il prend confiance, et le dit lui-même : « je ne suis plus le même homme ».

Mélange d'insouciance et de pugnacité

"Je ne suis plus le même homme. Il y a eu un changement. Je pense que le déclencheur a été la grosse dépression. Je suis moins crispé, je fais du bateau. Ça ne veut pas dire que j’ai moins de problèmes. Mais c’est une source d’amusement. J’ai encore un gros mois pour profiter de ce Vendée Globe. J’ai envie de continuer à m’amuser. Je me fais plus confiance, je connais mieux le bateau. Je découvre des trucs, on dialogue bien tous les deux. Je mets un degré de plus ou moins sur le pilote et il me cause. On allonge la foulée en toute légèreté Je pense que j’ai découvert la pugnacité. Il y a un mélange d’insouciance et de pugnacité. On fait un truc bizarre qui demande deux choses : il faut être très soucieux, de tout, et en même temps il faut lâcher prise pour en profiter. On dépend de tellement de choses qu’il faut lâcher et en même temps il ne faut rien lâcher. Si vraiment le bonheur est en mer, pourquoi ne pas rester. Même si je me sens chez moi, j’ai très envie de toucher terre. J’ai un bateau extraordinaire et le temps qu’il faut pour en profiter. Il est en bon état et je suis en bonne santé. Je prends de plus en plus de temps pour profiter et regarder la mer."

Eric vient en outre d’être sacré héros de l’année par le Parisien

Le quotidien récompense ainsi les 22 personnalités qui ont « illuminé l’actualité » de l’année qui s’achève par « leur courage, leur bienveillance ou leur engagement ». Le skipper de COMMEUNSEULHOMME est cité entre le Professeur Raphaël Pitti urgentiste à Alep, et Franck, l'anonyme qui a stoppé, grâce à son scooter, le camion à Nice le 14 juillet dernier. « Je suis très touché, c’est une très belle reconnaissance à laquelle je ne m’attendais évidemment pas. C’est ici la sincérité qui prime plus que la notoriété et ça lui donne encore plus de valeur à mes yeux. Bien sûr cela me flatte mais cela signifie surtout que ce message sur la différence trouve de plus en plus d’écho et c’est la vraie bonne nouvelle pour l’année 2017 » a réagi le skipper qui tient à remercier la rédaction du Parisien



Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.