Ait Ahcene Kahina (Eattiz) : « Créer une entreprise, c'est aussi créer un nouvel espace de vie sociale et politique »

Jun 06, 2017

Ait Ahcene Kahina (Programme Grande Ecole 2014), a fondé en 2015 Eattiz. Ce service propose de manger chez l'habitant, et cela partout dans le monde, avec un objectif principal : remettre la rencontre au cœur du tourisme.

En 2016, tu nous parlais déjà la plateforme que tu avais créée, Eattiz. Quel regard tu portes sur l’année qui s’est écoulée ?

L'année dernière a été riche en rebondissements, c'est ce que j'en retiens le plus. En plus du besoin d'anticiper, l'entrepreneuriat pousse à développer ses capacités de flexibilité et d'adaptation aux évènements. L'année 2016 a beaucoup apporté à EATTIZ en termes de réflexion autour des valeurs que nous portons : comment réussir à créer un service éthique et utile tout en restant original et simple d'utilisation ?

Créer une entreprise, c'est aussi créer un nouvel espace de vie, social et politique. Avec l'agrandissement de l'équipe, c'est aussi les premiers challenges de management qui se posent. C'est fascinant !

Ou en est Eattiz aujourd’hui ?

Nous avons terminé avec succès notre campagne de crowdfunding sur la plate-forme KissKissBankBank. Le but de cette campagne est d'avoir un pré-lancement pour mobiliser les personnes qui suivent le projet depuis le départ avant la sortie du site. La création de contenus originaux pour s'adapter à la campagne présidentielle a été un moment marquant du mois dernier car il fallait s'adapter à son contexte pour pouvoir être audible.

Casser la routine, partager un repas, connaître de nouvelles personnes… Pourquoi les personnes utilisent Eattiz ?

Nous avons plusieurs profils qui s’intéressent de près à EATTIZ : passionnés de cuisine, "backpackers", mères au foyer, étudiants, commerciaux... Pour l'instant, il ne se dégage pas de profil-type. EATTIZ étant avant tout un site de rencontre (d'un nouveau genre), il est un intermédiaire pour beaucoup de cibles potentielles. Nous voulons créer "la rencontre touristique" autour d'un délicieux prétexte : la cuisine

Le plus grand obstacle rencontré en tant qu’entrepreneur ?

Savoir rester mobilisé en permanence pour son projet. Mais je pense que c'est le cas pour toutes les personnes exerçant un métier qui les passionne. Ce n'est donc pas le mot obstacle que j'utiliserais. C'est dans l'ADN de entrepreneuriat que d'être confondu avec son projet.

L’international, tu t’y intéresses ?

Oui, bien sûr, c'est l'essence même de EATTIZ : pouvoir échanger et rencontrer en voyage. J'espère que nous nous lancerons à l'international dans un moyen terme. "Le monde à votre table" est un slogan fait pour être traduit !

Qu’est ce qui te plait dans la création d’entreprise ?

Le plus plaisant dans la création d'entreprise est le fait de ne pas avoir de routine, ni de hiérarchie. C'est ce qui me déplaisait le plus dans les entreprises classiques où j'ai été salariée. J'espère créer un environnement de travail novateur pour les collaborateurs qui nous rejoindront.

Ait Ahcene Kahina (Eattiz): “Creating a company also means creating a new social and political living space"

Ait Ahcene Kahina (Programme Grande Ecole 2014), founded Eattiz in 2015. The service offers customers the chance to eat in locals’ homes throughout the world and its main objective is to put meeting people at the heart of tourism.

You spoke to us in 2016 about the Eattiz platform you had created. Looking back, what is your view of the past year?

Last year was full of unforeseen developments, that is what stands out for me the most. As well as requiring foresight, entrepreneurship forces you to develop flexibility and an ability to adapt to events. 2016 brought a significant contribution to Eattiz in terms of reflection about our values: How could we successfully create an ethical and useful service while remaining original and easy-to-use? Creating a company also means creating a new social and political living space. The team grew too, and that meant the first management challenges. It’s fascinating!

Where is Eattiz today?

We have successfully completed our crowdfunding campaign on the KissKissBankBank platform. The aim of the campaign was to provide a prelaunch period to mobilise people who had been following our project from the beginning, from before the launch of the website. Creating original content and adapting it to the presidential campaign was a noteworthy moment last month, because we had to adapt to the context in order to be heard.

To take a break from the routine, to share a meal, or to meet new people ... why do people use Eattiz?

Various different types of people are interested in Eattiz: foodies, backpackers, housewives, students, sales representatives etc. No one single profile stands out for now. Eattiz is primarily a website for matching people (in an entirely new way), so it acts as an intermediary for lots of potential targets. We wanted to create opportunities for tourists to “meet the locals” using cuisine as a delicious pretext.

What is the biggest obstacle as an entrepreneur?

Being constantly focused on the project. But I think that is true for anyone who does a job they are really passionate about. I would not call it an obstacle. It is part of the genetic makeup of entrepreneurship - your identity merges with your project.

Are you interested in going international?

Yes, of course! That is the whole point of Eattiz: to be able to interact with and meet people while travelling. I hope that we will launch internationally in the medium term. “The world at your table” is a slogan just waiting to be translated!

What do you enjoy about creating a company?

The most enjoyable part of creating a company is that there is no routine or hierarchy. Those were the things I disliked the most when I was an employee at standard companies. I hope to create an innovative working environment for people who join us.


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.