Cédric Mermilliod (Oodrive) : « Le réseau des diplômés, c’est une fraternité. On a cet ADN commun et il est très facile de les solliciter »

Jun 14, 2017

Avec ses deux amis d’enfance, Cédric Mermilliod (Programme Grande Ecole 1997) a co-fondé Oodrive, leader Européen de la gestion des données sensibles. Présente dans 7 pays, l’entreprise emploie 350 collaborateurs et compte plus de 15 000 clients parmi lesquels 80% du CAC40. En mars dernier, l’éditeur a réalisé la plus grosse levée de fonds de ce début d’année : 65 millions d’euros pour poursuivre sa croissance en Europe.


Oodrive, c’est une histoire d’amitié ?


Totalement, oui. Avec Stanislas de Rémur et son frère Edouard, également passé par emlyon business school, on se connaît depuis l’enfance. Si l’idée a germé à Lyon, il a fallu quelques années avant qu’on s’associe tous les trois. Et avant Oodrive, on réfléchissait à une tout autre idée : des points relais pour les livraisons. Comme nous étions tous éloignés, pour travailler on a développé notre propre disque dur virtuel. Les prémices de l’entreprise...


En début d’année, vous avez levé 65 millions d’euros…


Oui, c’est assez remarquable, notamment parce que cela provient de fonds français. C’est une excellente nouvelle et le signe qu’en France aussi, si on le veut, on peut avoir nos licornes. Pour nous, cette levée de fonds va booster notre croissance organique et nous permettre d’être encore plus puissants en Europe.


Vous aviez imaginé cela en créant Oodrive ?

Non, même si forcément pour avancer il faut avoir une vision de ce qu’on recherche. Après, je suis un pragmatique, je crois à la force du travail. Depuis 15 ans, c’est un projet que l’on porte.

Un conseil à un étudiant qui veut lancer son entreprise ?

Profiter d’être à l’école pour se lancer dans plein de projets. Il faut tester, s’entourer du réseau pour mutualiser les idées, écouter les retours pertinents.

Vos liens avec les anciens ?

Le réseau des anciens, c’est une fraternité. On a cet ADN commun et il est très facile de les solliciter. Je suis également en contact régulier avec une dizaine d’anciens qui ont également monté leur entreprise.

Une habitude au travail ?

J’ai arrêté le café il y a 5 ans. Depuis, je ne bois plus que du thé vert. Et deux fois par semaine, je fais une opération zéro mail.

Un entrepreneur qui vous inspire ?

Marc Simoncini. C’est un serial entrepreneur, il est pragmatique et quand il parle, il me touche. Il a échoué pour mieux repartir. On devrait s’inspirer davantage de ses succès.

Les jeunes semblent aujourd’hui tres inspirés par les entrepreneurs, vous partagez cet avis ?

C’est vrai, les mentalités évoluent, il y a une tendance vers plus d’indépendance et la création d’entreprise. Face à ces évolutions, il faut que les pouvoirs publics accompagnent encore davantage ces créateurs. Cela passe notamment par les financements...

Cédric Mermilliod (Oodrive): "The alumni network is a fraternity. We share a certain DNA, and the members are very approachable and helpful"

With his two childhood friends, Cédric Mermilliod (Sales and Marketing 1997) co-founded Oodrive, the European leader in sensitive data management. Present in seven countries, the company has a turnover of 40 million euros and employs more than 400 employees. Last March, the publisher had achieved the biggest fundraiser of the year thus far: 65 million euros to continue its growth in Europe.

Is Oodrive a story of friendship?

Totally, yes. I know Stanislas de Rémur and his brother Edouard, who are also emlyon business school graduates, from childhood. While the idea came to us when we were all in Lyon, it took a few years before the three of us joined forces. And before Oodrive, we thought about another idea: a relay points for deliveries. Since none of us lived near one another, we developed our own virtual hard disk. The company was born...

At the beginning of the year, you raised 65 million euros ...

Yes, it is quite remarkable, partly because it comes from French funds. This is excellent news and a sign that in France too, we can dare to dream! For us, these funds will boost our organic growth and enable us to be even more powerful in Europe.

Did you imagine this when you created Oodrive?

No, even though it takes vision, I remain a pragmatist; I believe in hard work. We have been working for 15 years on this project.

A tip for a student who wants to start a business?

Enjoy being in school and embarking on full projects. Try things out, build a network to pool ideas, and listen to the feedback.

Your links with other alumni?

The alumni network is a fraternity. We share a certain DNA, and the members are very approachable and helpful. I am also in regular contact with a dozen alumni who have also set up their business.

A habit at work?

I stopped drinking coffee 5 years ago. Since then, I only drink green tea. And twice a week, I do a ‘zero mail’ operation.

An entrepreneur who inspires you?


Marc Simoncini. He is a serial entrepreneur, he is pragmatic and I find him moving when he talks. He has failed and grown stronger because of it. We should be more inspired by his successes.

Young people today seem to be very inspired by entrepreneurs, do you share this view?

It’s true, mentalities evolve, it is a trend of seeking independence and the creation of a company. Given this evolution, public bodies should do more to support creators. This means funding them, in particular..



Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.