Perrine MEUNIER BOYER (LE FILON), catégorie Alumni for Others - alumni makers awards 2019

Apr 05, 2019

Perrine MEUNIER (BOYER) PGE 2016 - LE FILON
Déléguée Générale

Pourquoi pensez-vous être l’alumni maker de l’année dans votre catégorie ?

Attirée par les actions sociales et humanitaires depuis son adolescence, Perrine a tracé un parcours dans ce sens à emlyon business school. Elle a réalisé tous ses stages dans des associations ou des entreprises sociales dans le but de créer sa propre structure une fois diplômée. Elle a su mettre en œuvre des concepts business, notamment acquis à l’Ecole, au moment de créer l’Association puis dans son management au quotidien. Par exemple, le concept du Filon est le résultat d’une étude approfondie des besoins sociaux non-pourvus comme l’aurait fait un entrepreneur classique. Alors que les femmes représentent 30 à 40% des SDF de Paris, trop peu de lieux leur sont dédiés. La composante humaine est également trop souvent oubliée dans des structures d’accueil qui visent avant tout la quantité. C’est de ces constats que Le Filon a tiré sa raison d’être : devenir un lieu construit par et pour les femmes de la rue dans le but de rompre leur isolement et révéler leurs richesses afin qu’elles reprennent confiance en elles.

Depuis son ouverture en 2017, le Filon a accueilli plus d’une trentaine de femmes, pour quelques jours, quelques semaines et pour la plupart depuis des mois. Au-delà de l’aide matérielle proposée (repos, douches, machines à laver, produits d’hygiène, nourriture…), Le Filon permet d’abord à ces femmes de retisser un lien avec la société. Elles sont également accompagnées, chacune à son rythme, dans leur mouvement pour reprendre pas dans la vie (démarches administratives, démarches et recherches liées au logement, reprise d’un travail à temps partiel pour les plus avancées, reprises d’activités culturelles ou de loisirs…).

Perrine œuvre pour rapprocher les gens issus d’univers différents. C’est vrai tant dans l’œuvre même de son Association, où femmes de la rue partagent par exemple des moments de complicités avec des cadres supérieurs pendant les permanences d’accueil, que dans son management. Elle a su s’entourer de profils multiples pour nourrir son projet et faire vivre Le Filon : vétérans associatifs, coach en développement personnel, travailleurs sociaux, artistes, femmes de la rue impliquées au sein du « comité de discernement », monde de l’entreprise…

Aujourd’hui, soutenue par une fondation reconnue, Perrine travaille sur l’acquisition et l’aménagement d’un nouveau lieu qui permettra au Filon de changer d’échelle. Ce nouveau lieu aura une capacité d’accueil quotidienne de plus de 30 femmes (contre ~10 aujourd’hui) et participera encore davantage au rapprochement des mondes. En effet, l’aménagement de bureaux, de salles de réunion et d’une salle de conférence / activité permettra d’inviter le monde extérieure au cœur du Filon. Ainsi, les femmes accueillies partageront le lieu avec d’autres associations et des entreprises. L’aménagement prévu permettra dans un premier temps d’avoir des espaces séparés afin de ne pas forcer la rencontre et de laisser chacun avancer vers l’autre à son rythme. Enfin, ce lieu sera la pierre angulaire du modèle économique du Filon, permettant ainsi de développer son autonomie financière par la vente de services de type co-working / bureau / espaces de séminaires.

 

Revue de presse :

Marie France, Décembre 2017, https://www.mariefrance.fr/equilibre/psycho/parlons-en/le-filon-une-association-qui-aide-les-femmes-sdf-a-se-reinserer-396790.html

CareNews, Janvier 2018, http://www.carenews.com/fr/news/9871-images-le-filon-lance-sa-campagne-de-sensibilisation-des-femmes-sdf

Maxi, 7 Mai 2017, accessible via https://www.pressreader.com/

 


Connectez-vous avec vos identifiants emlyon business school pour voter 


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.