« Enthousiaste, accrocheur, calme et empathique », peut-on lire sur la page LinkedIn de Nicolas Davy (Ex-AMP 89, aujourd’hui intégré au sein de l’Executive MBA). Ce sportif invétéré est aussi un entrepreneur à succès. Sa dernière société, Call4sport, aide d’ailleurs les clubs amateurs à se faire connaître et générer de nouveaux revenus. Explications.

Avec Call4sport, quelle business avez-vous souhaité créer ?

Call4sport, c’est une jeune startup éditrice de deux solutions digitales que nous avons développées à destination des clubs sportifs amateurs. Une première application leur permet de commenter en live les matchs et ensuite de les monétiser. L’argent est en effet le plus dur à trouver pour les petits clubs. Grâce à notre solution, ils peuvent habiller leur live via des sponsors. Nous proposons une plateforme gratuite sur laquelle les clubs peuvent faire du live-texte et même du direct-radio : un reporter, le plus souvent un passionné du club, écrit comme sur un media sportif -ou prend la parole en mode radio via son téléphone-, pour détailler les actions, les points et le résultat. Cela permet aux clubs de faire du trafic web et d’attirer les sponsors. 

En parallèle, on a développé Les bons plans du club pour augmenter les recettes du club. C’est une solution qui permet de mieux gérer les relations avec les sponsors locaux mais aussi de négocier des bons plans e-commerce. Les clubs peuvent faire profiter leurs licenciés et sympathisants de ces coupons de réduction. 

Vous êtes ce que l’on pourrait appeler un « serial-entrepreneur ». Qu’est-ce qui définit un entrepreneur selon vous?

En effet, Call4sport est ma 4ème entreprise. Comment décrire un entrepreneur ? Je pense que c’est essentiellement une question de caractère. Si vous dites à un manager : « on doit aller ici », il va vous répondre « Oui mais comment on y va ? ». L’entrepreneur, lui, pense « ok, génial, fonçons ! » Un entrepreneur saisit les opportunités de la vie et faire preuve, ensuite, de pugnacité pour mener son projet à bien.

Que diriez-vous à un étudiant qui souhaite devenir entrepreneur ?

Déjà, s’il hésite à lancer son entreprise, c’est qu’il n’en a pas vraiment envie. Mais si c’est sa volonté, je lui conseillerais de bien réfléchir à son projet puis à l’équipe avec laquelle il veut travailler.

Qu’est-ce qui vous intéresse dans l’entrepreneuriat ?

C’est justement le processus de création. Quand vous lancez une entreprise, vous êtes seul ou avec une toute petite équipe, à taille humaine. Et, très rapidement, il y a le plaisir de voir le développement de la société et son impact concret.

emlyon business school et entrepreneuriat, un mélange réussi ?

Sans doute ! L’école a développé une pédagogie qui correspond bien à sa volonté de former de futurs chefs d’entreprise. La vie associative est aussi un plus très important. D’une certaine façon j’ai commencé ma carrière en tant que président de la Junior entreprise. Cela m’a permis d’apprendre à gérer les relations de groupe, le respect des objectifs, le sens des responsabilités. On est vraiment dans la peau d’une personne qui gère son entreprise…

Autres communications