Alexandre TSANG MANG KIN (ESC 2000), Directeur associé de POSTERITA (Ile Maurice)

Sep 11, 2013

Co-fondateur et directeur de POSTERITA, un logiciel qui permet aux professionnels du commerce d’encaisser, de gérer les stocks, les ressources humaines, et analyser leurs ventes en temps réel, Alexandre Tsang Mang Kin a l’entrepreneuriat collé à la peau. Fils d’entrepreneurs, il s’est lancé avec son frère dans sa propre aventure sur l’Ile MAURICE, un marché qui offre de nombreuses possibilités mais répond à des codes particuliers et qu’il faut apprendre à maîtriser.

Quel a été votre parcours professionnel avant de créer votre entreprise ?

J’ai obtenu mon diplôme à EMLYON Business School dans les années 2000. Puis j’ai commencé ma carrière professionnelle en faisant du conseil en organisation bancaire, en France et à l’international. A la suite de cette aventure, j’ai rejoint l'entreprise familiale spécialisée dans la production textile basée à l’Ile Maurice. Etant issu d’une famille d’entrepreneur, mon frère Frederick et moi voulions malgré tout aller plus loin et avons ainsi crée en parallèle une première société qui développait des ERP pour des clients, puis POSTERITA en 2005.

Pour quelle raison avez-vous souhaité quitter la France?

En Europe, les opportunités sont rares, et il est souvent difficile de percer au sein de marchés déjà bien développés. De plus, je ne suis pas Français, j’estimais donc qu’il y avait trop de barrières qui auraient pu me permettre de mener à bien un projet entrepreneurial dans l’Hexagone. Or je ne suis pas seulement un natif de l’Ile Maurice, l’entreprise familiale est située là-bas. Je connaissais donc déjà ce marché, et disposait d’un réseau qui allait s’avérer par la suite déterminant dans la réussite de ma carrière.

Quels sont les atouts et les faiblesses de l’Ile Maurice par rapport à d’autres marchés ?

Il y a encore beaucoup de places libres pour les gens compétents et qui on envie de construire des choses car la concurrence est assez faible. La main d'œuvre est qualifiée et de bon marché, mais il faut reconnaitre que la gestion des hommes est parfois complexe et plus brouillonne que dans la Métropole. De plus, l’insularité, la petitesse du marché, le manque de compétition, bref, l’éloignement de tout, peuvent également devenir problématiques. La clé, c’est l’export. On est également obligés de contrôler tous les aspects de son métier, même s’ils ne dépendent pas de nous. Le contrôle de toute la chaine est nécessaire, ce qui signifie qu’on passe souvent plus de temps avec les fournisseurs qu'avec les clients. C’est parfois épuisant, mais nécessaire.

Quels sont vos concurrents sur ce marché ?

Nous n’avons pas de concurrent directs. POSTERITA combine vitesse d'encaissement et exactitude de l'information grâce à sa technologie ERP basée sur le WEB. On arrive à offrir une véritable "Entreprise grade solution", c'est-à-dire qu’on peut tout faire à distance : piloter, contrôler, implémenter, développer un ou plusieurs points de vente. Tous les retours d’information sont hyper précis et instantanés. Ça assure une véritable force de frappe, une réactivité immédiate. Dans le commerce, il faut pouvoir donner la bonne information au bon moment et recouper des informations dans tous les sens pour être plus performant. C'est ce que nous offrons aux commerçants.

Comment avez-vous réussi à développer une solution à la pointe de la technologie depuis l’Ile Maurice?

Mon frère et moi, nous nous sommes répartis les tâches. Lui sur la technique, moi sur la stratégie, le marketing, les ressources humaines et la finance.

Pour la technique, on a travaillé avec des ingénieurs mauriciens, qui ont de très bonnes formations. Pour le reste, tout s’est fait en  télétravail. Avec peu de moyens, on a du développer des solutions à la pointe de la technologie : sites internet, outils visuels… On est allé chercher les talents à travers le monde via le web et le télétravail : c’est moins cher et plus performant.

Quelle est la prochaine étape ?

La phase de développement technique est achevée. Les professionnels spécialisés du secteur nous approchent et nous avons de  nouveaux clients. Nous devons continuer à commercialiser POSTERITA en nous rapprochant du marché, qui est essentiellement américain pour le moment. Nous allons donc nous installer aux États Unis dans les mois qui viennent.

Quels conseils donneriez-vous à des jeunes qui veulent créer leur entreprise ?

Pour commencer, installez-vous là où vous avez un réseau. Il permet avant tout d’échanger avec des personnes compétentes, formées au développement d’entreprise. Ceci favorise par extension la diffusion de l’information ce qui augmente de facto les possibilités de trouver également de nouveaux clients. L’autre conseil est de parfaitement maîtriser les codes et la langue de l’endroit où l’on se trouve. Enfin, et même s’il s’agit d’un conseil qu’on entend très souvent, il est important de travailler, travailler et travailler sans relâche.

Contact alex@posterita.com

 


Other news

Cookies help us deliver our services. By using our services, you agree to our use of cookies.