Laurent Chevrier (Baldwin Partners) : « Créer une entreprise c'est avant tout partager une vision ! »

Président et co-fondateur avec Benjamin Vilain de l'entreprise Baldwin Partners créée en 2017, Laurent Chevrier (Mastère Spécialisé Entrepreneuriat & Management de l'Innovation - 2009) revient sur la création de son cabinet de conseil en ingénierie spécialisé sur les problématiques de l'Industrie 4.0. Intervenant principalement dans les secteurs des transports et des énergies, Baldwin Partners a fait de la notion de responsabilité sociétale l’un des piliers fondateurs des valeurs de la société.

Baldwin Partners compte aujourd’hui 50 personnes au sein de sa communauté d'ingénieurs et une quarantaine de partenaires technologiques liées à l'industrie 4.0. L'ambition du cabinet est de passer à une taille de 100 personnes d'ici 2 ans avec une offre orientée de services axées sur la performance industrielle au niveau stratégique, tactique et opérationnel pour ses clients européens. La Fondation du cabinet continue de réaliser des actions sociétales depuis bientôt 3 ans dans la région ouest de la France.
La communauté est fédérée autour de 2 valeurs majeures : l'innovation à travers l'industrie 4.0 et la philanthropie à travers la fondation Baldwin Partners.
Nos valeurs de confiance, d'audace, d'initiative et de responsabilité sont plus que jamais des valeurs fondamentales et inspirantes pour les équipes.

 

Pourquoi la notion de responsabilité sociale est si importante pour toi ?

Au-delà de l'aspect purement économique, nous pensons que les entreprises ont aussi un rôle dans le développement social des villes dans lesquelles nos salariés sont implantés. Nous avons créé une fondation pour apporter un aspect social concret aux actions économiques de Baldwin Partners.

Justement, emlyon business school est également très présent dans la RSE. Tu as attrapé le virus lors de votre passage sur les bancs de l’école ?

Certainement ! Durant notre mastère spécialisé Entreprendre aux côtés de son directeur Michel Coster, nous avons apprécié cette transmission de valeurs qui sont fondamentales dans notre couple d'associés et notre cabinet.

Quelles sont les principales difficultés quand on veut lancer une startup qui se veut éthique ?

La principale difficulté est d'allier la nécessité économique à l'éthique d'une entreprise. Notre vision est qu'une entreprise doit avoir des bases saines pour se développer de façon pérenne. C’est pour cette raison que l'éthique de notre entreprise prime sur l'aspect économique. Nous sommes convaincus que cela à un impact sur le turnover dans notre métier. Nous travaillons tous les jours à modeler notre performance d'entreprise pour lier ces deux aspects.

Tu peux changer de vie du jour au lendemain... Quel business tu voudrais monter ?

Une chaîne de boulangerie & pâtisserie fine à l'étranger. J'aime voyager et je remarque souvent que la baguette est très appréciée, la marque "France" reconnue et pourtant il est très difficile de trouver des baguettes/pâtisseries. L'objectif est d'exporter le savoir-faire français traditionnel, faire voyager les apprentis boulanger français et former de nouveaux boulangers dans les pays implantés.

Quels moments t’ont le plus marqué au cours de ton aventure entrepreneuriale ?

La rencontre des deux associés et les débats pour imaginer Baldwin Partners ont été des moments fantastiques. Les trois premiers mois de notre aventure ont été très forts mais très difficiles car la création d'une nouvelle structure et d'une nouvelle marque nécessite énormément d'investissement. Créer une entreprise c'est avant tout partager une vision !

Ta vision du manager idéal ?

Un leader qui fédère ses équipes autour de valeurs communes et d'une vision claire et pragmatique. Il allie les objectifs de l'entreprise, ceux des salariés et les atteints.

 

Autres communications