Gouvernance, excellence académique, classements, sélectivité, employabilité… et si on en parlait ?


Bonjour à toutes et à tous,
 

Je vous espère, ainsi que vos proches, en bonne santé.
 

Après la parution de l’article dans le journal Les Echos le 27 octobre dernier, il me paraît important de partager avec vous les informations suivantes. Cet article est le fruit d'une longue enquête qui a démarré en début d'année, dans le contexte du changement de direction. La journaliste a prolongé son investigation à la rentrée en rencontrant différentes personnes de nos communautés emlyon business school et moi-même. Force est de constater que tous les discours et témoignages n'ont pas été repris ni intégrés dans l'analyse, le propos de l’article étant principalement une critique d’actions et décisions du passé et des suppositions quant à l'avenir de l'École. Je respecte bien évidemment la liberté journalistique individuelle comme celle qui m’autorise – et m’oblige – à évoquer avec vous les grands enjeux de l’école ébauchés dans cet article, en toute objectivité et transparence.

 

Des fondamentaux solides et reconnus
 

emlyon business school a conservé ses places dans les classements et les a même améliorés dans plusieurs d’entre eux.

 

  • 4ème français : classement des classements (Headway Advisory).
  • 4ème français : classement de Shanghaï 2020 pour les thématiques Management et Business Administration.
  • 4ème français et 10ème international : classement QS Business Masters Ranking (Programme Grande École).
     

Autant de classements qui nous confortent dans notre solidité et montrent la reconnaissance de l’excellence académique des programmes et de la Faculté d’emlyon en France comme à l'international.
 

Cette reconnaissance se fonde sur un corps professoral international brillant en développement constant (175 professeur.e.s à la rentrée 2020) au service de l'enseignement et de la recherche, publiant dans les plus prestigieuses revues internationales et dont la moitié se compose de professionnel.le.s venu.e.s du monde entier et des meilleures universités internationales.
 

Cette reconnaissance s’exprime également dans les entreprises qui nous font confiance, aussi bien pour recruter que pour accompagner leurs équipes. emlyon figure en 2ème position parmi les business schools françaises dont les talents sont les plus reconnus au niveau mondial dans le classement international Emerging/Times Higher Education en 2019 (8.000 recruteurs interrogés dans 23 pays).
 

Cela se traduit par un fort taux d’insertion de nos étudiant.e.s dans le monde du travail. D’après les statistiques de notre Career Center, 92,6% des apprenant.e.s trouvent un emploi moins de 3 mois après l’obtention du diplôme (74% avant même l’obtention du diplôme) et environ 1/3 de nos diplômé.e.s accèdent au premier emploi via le stage de fin d’études ou l’année d’apprentissage en fin de parcours. Les résultats de la dernière enquête menée auprès des diplômés de la promotion 2020 confirmeront, vous le verrez, la grande attractivité d’emlyon chez les recruteurs, notamment au sein de l’industrie si exigeante des cabinets de conseil en stratégie.

 

Une nouvelle dynamique en marche et en action
 

Forte de tous ces fondamentaux solides, emlyon business school vit actuellement une période clé de son histoire en ayant fait le choix d’une évolution de ses structures juridiques et capitalistiques au service de sa croissance et de son développement. J’ai pris le temps d'analyser ces transformations récentes et je suis convaincue de la viabilité de ce modèle innovant. Clairement, nous devons continuer d’expliquer les vertus de ce modèle d’actionnariat multiple,  et de rassurer toutes les parties prenantes et nos communautés dans sa valeur académique et sa mission d’intérêt général.
 

Comme l’a souligné la même journaliste dans Les Echos le 13 octobre 2020, « Les subventions publiques aux chambres de commerce, qui financent en partie les écoles, ont fortement diminué tandis que les dépenses des écoles ont augmenté afin de recruter des enseignants-chercheurs de haut niveau et des personnels pour renforcer l'encadrement de proximité des étudiants». Dans ce même article, elle critiquait en conséquence les décisions prises par nos 3 célèbres consoeurs parisiennes de procéder à des augmentations drastiques des frais de scolarité pour compenser ces baisses de ressources…. Tout en soulignant la précarité de ce modèle.
 

A emlyon business school, c’est justement une autre voie que nous avons ouverte. Sous l’impulsion de la CCI Lyon Métropole Saint-Étienne Roanne, les investisseurs, Qualium et Bpifrance, sont entrés dans le capital de l’École selon des conditions précises, pour permettre à emlyon de maintenir une capacité de financement nécessaire au développement d’un nouveau modèle éducatif.
 

Le pacte d’actionnaires fixe des principes clairs : le maintien du niveau et de la qualité académique de l’École, tout comme le soutien dans la démarche d’entreprise à mission, l’absence de versement de dividendes pendant les quatre premières années et l’engagement du fonds à rester au moins 5 ans dans le capital. L’entrée de ces nouveaux partenaires au sein de notre gouvernance n’induit pas d’objectif de rentabilité et ne changera donc pas notre stratégie, mais permettra de la rendre plus efficiente et d’accélérer sa mise en œuvre.
 

L’ouverture du capital aux salarié.e.s, et bientôt aux alumni, démontre également la volonté de maintenir les équilibres avec les investisseurs et d’associer étroitement toutes les parties prenantes à la prise de décision et à la création de valeur.
 

Ce nouveau modèle d’actionnariat hybridé nous donne bien au contraire à la fois les moyens de nos ambitions et la garantie d’une écoute de tous nos acteurs internes.

 

Une nouvelle direction garante de l’excellence académique et de la mission d’intérêt général d’emlyon
 

Avec Annabel-Mauve Bonnefous, Doyenne des Programmes, Sylvie Jean, Directrice du Programme Grande École, et bientôt Nicolas Péjout, Directeur de la Stratégie et du Développement, nous nous engageons à renforcer et faire rayonner l’une des valeurs clés de l’École : l’excellence académique
 

Une de nos priorités est notamment de défendre la qualité du Programme Grande École remise en cause récemment par la CEFDG, ainsi que la marque « early makers » d’emlyon business school. Cette décision ne doit pas nous faire douter de nos fondamentaux ni de notre positionnement mais nous inciter à être encore plus innovant.e.s et performant.e.s au service des apprenant.e.s.
 

Un premier travail de refonte du PGE a déjà été effectué pour garantir la satisfaction des étudiant.e.s en cours. Sylvie Jean poursuit actuellement cette transformation du programme et la partage avec les classes préparatoires lors de ses différents déplacements dans les lycées. Plus de 40 visites en classes préparatoires dans la France entière sont programmées dès à présent. Nous allons d’ailleurs à l’avenir privilégier le recrutement de ces étudiant.e.s de classes préparatoires et stabiliser le recrutement d’admis.e.s sur titre, en privilégiant les AST internationaux, ou originaires d’autres disciplines que l’économie et la gestion. Des annonces en ce sens seront bientôt faites par l’école.
 

Notre pédagogie et sa signature « early makers » sont très différenciantes – faire pour apprendre et apprendre pour faire - et nous allons conserver, expliquer et faire évoluer cette singularité avec les étudiant.e.s et les futur.e.s candidat.e.s en fonction de nos divers axes stratégiques qui seront partagés en détail en janvier 2021. Des groupes de travail avec les différent.e.s acteur.rice.s de notre écosystème sont en cours pour redéfinir nos messages-clés.

 

Vers un statut d’entreprise à mission
 

Le prochain plan stratégique, tout en s’inscrivant dans la continuité avec le renforcement de nos trois grands axes fondamentaux - globalisation, hybridation, digitalisation – va s’enrichir d’un quatrième axe, celui de l'engagement social et environnemental, avec un objectif clair de faire d’emlyon une entreprise à mission et d’inscrire dans ses statuts, sa raison d’être et ses objectifs en matière sociale et environnementale (le respect de ces engagements faisant l’objet d’un suivi en interne et par un Organisme Tiers Indépendant).
 

Pour élaborer ce plan, j’ai souhaité que tou.te.s les salarié.e.s soient convié.e.s à s’exprimer sur ces grands enjeux, de sorte que cette stratégie soit élaborée de manière collégiale et reflète l’engagement des équipes depuis de nombreuses années.

 

Je tiens à renouveler à vous toutes et tous mes remerciements pour tout le travail accompli, la motivation dont vous continuez à faire preuve face aux nouveaux défis qui nous attendent et plus que tout, votre engagement à nos côtés à défendre et promouvoir le prestige d’emlyon business school.
 

Bien à vous,
 

Isabelle HUAULT
__

 

Prof. Isabelle HUAULT
Présidente du Directoire & Directrice Générale
Executive President & Dean

Autres communications