Retour sur la semaine thématique de la Women’s Rights week

Mar 26, 2021

Du 8 au 12 mars, les associations étudiantes d’emlyon - Transaction, Quid Juris, Collectif Olympe et Genius - ont organisé la deuxième édition de la Women’s Rights Week. Dans le sillage de la Journée Internationale de Lutte pour les Droits des Femmes, cette semaine riche et engageante s’est articulée entre conférences, débats, ateliers et témoignages.  

Rendez-vous incontournable au sein de l’écosystème associatif d’emlyon business school, la Women’s Rights Week permet à toutes et tous d’être informé.e.s et sensibilisé.e.s face aux enjeux sociaux actuels.
“Le message que nous souhaitions faire passer sur cette semaine est celui de la mobilisation générale. Aujourd’hui, le sexisme et ses conséquences ne concernent pas qu’une minorité. Face à une problématique généralisée, qui nous concerne toutes et tous, la réponse se veut donc collective et collaborative. » Marie Montet membre de l’association Transaction.

Dans cet esprit d’effort commun, 32 associations et initiatives étudiantes de l’Ecole se sont unies pour proposer un programme riche et diversifié autour de 3 grandes thématiques :


1. Promouvoir le Women Empowerment.

Casser les stéréotypes rencontrés particulièrement dans la sphère professionnelle, représentant souvent des freins dans les carrières des femmes : c’est l’un des objectifs que se sont fixées les associations organisatrices. 
Dans le cadre de sa table ronde « L’empowerment féminin dans l’art », l’association Forum a reçu Isabelle Bertolotti, Directrice du musée d’art contemporain de Lyon de la Biennale d’art contemporain et Aline Sam-Giao, Directrice de l’Auditorium et de l’Orchestre National de Lyon. Ces invitées phares ont ainsi pu définir et présenter l’empowerment féminin dans l’art, et donner des clés afin de mettre davantage en lumière le travail d’artistes femmes.

Dans le même esprit, le BDA (Bureau des arts) a organisé une vente caritative présentant le travail d’illustratrices qui promeuvent le Women Empowerment à travers leurs œuvres. Une partie des fonds a ainsi permis de soutenir la Maison des femmes, structure d’accueil et d’accompagnement des femmes victimes de violences.

La place de la femme a été abordée dans divers secteurs : celui de la finance, avec Transaction ; de l’entreprenariat avec Genius ; du vin avec Sup de Coteaux, du droit avec Quid Juris ou encore du Luxe, avec Lux’em dans le cadre d’une Master Class en compagnie de Manon Blua, Global Talent Manager chez Christian Dior Couture.
 

 

2. Lutter contre le sexisme sous toutes ses formes.

A travers la deuxième édition du Women’s Rights Week, l’objectif était de sensibiliser, éveiller les consciences et apporter des outils pour permettre à toutes et tous de reconnaître le sexisme. Les associations ont imaginé des formats ludiques comme une exposition photo illustrant des propos misogynes. Le projet, porté par les associations Déclic et le Collectif Olympe, a donné naissance à un court-métrage sur le female gaze pour l’association L2M, un concours d’éloquence avec l’association Verbat’em. De son côté, le Collectif Olympe a imaginé des quizz et des jeux. 
 

 

3. Promotion de l’égalité entre les hommes et les femmes.

Pour cette deuxième édition, les étudiantes et les étudiants ont voulu « partager des exemples de modèles justes mais également apporter des conseils concrets pour co-construire une égalité de fait » explique Nawel Rahali, membre de l’association Déclic et du Collectif Olympe. C’est donc dans ce sens, que les associations comme Le Noise, le BDI (Bureau des internationaux) ou encore la Junior Entreprise ont incité les participantes et participants à se questionner sur l'éco féminisme, la place des femmes à l’international ou dans le secteur du conseil.  

Le réseau des diplômés avait à cœur de soutenir cette semaine thématique : le Club emlyon au féminin, la JET et le Collectif Olympe, ont organisé des temps d’échanges avec les étudiantes et les étudiants afin de partager leurs expériences dans différents secteurs. Grâce à un format hybride, la Women’s Rights Week a pu partager l’intégralité de ses événements sur les réseaux sociaux et élargir sa sensibilisation sur tous les campus France d'emlyon business school. Vous pouvez d’ailleurs retrouver sur la page Facebook de la Women’s Rights Week, vidéos, articles, podcasts, portraits inspirants, infographies, interviews, recettes et reportages. Un grand merci à nos alumni pour leurs participations et leurs engagements.

 

Un engagement soutenu par la Direction 

“Ce genre d’événements, que toutes les associations étudiantes de l’Ecole organisent avec beaucoup de brio, nous permet des prises de conscience, nous encourage à perturber ce qui est tenu pour acquis, à dénoncer toujours l’assignation des places et des rôles dans la société ou dans les entreprises. »  Isabelle Huault, Présidente du Directoire et Directrice Générale d'emlyon business school.

La responsabilité sociale et la quête de sens constituent des préoccupations majeures pour toutes et tous, et plus particulièrement pour les nouvelles générations. Il y a aujourd’hui une réelle volonté de mettre en œuvre des action fortes de la part de nos étudiantes et étudiants, associations, collaboratrices et collaborateurs pour que les actions d’aujourd’hui portent leurs fruits demain.

« emlyon est une école où l’on a vraiment la chance d’avoir un soutien incroyable sur les problématiques de sexisme, de VSS et de discriminations. C’est assez rare pour le souligner. Il y a peu d’école où l’on a un soutien aussi important et des vrais moyens mis en action. » Anne-Laure Claudon-Schlick, Présidente du Collectif Olympe. 
 
Ces enjeux constituent l’une des priorités du plan stratégique “Confluences 2021-2025" que l’Ecole développe. emlyon business school doit incarner de par sa mission d'enseignement, la figure d'une organisation citoyenne et servir d'exemple aux étudiantes et étudiants, futur.e.s décideuses et décideurs.

« La direction RSE incarne pleinement cet engagement, joue le rôle de tour de contrôle, et impulse de nouvelles initiatives à travers l'ensemble de nos activités : que ce soit au sein des enseignements, dans le fonctionnement de nos établissements ou dans nos engagements pour la société. » Bénédicte Bost, Directrice RSE 
 
Après le lancement en septembre dernier du dispositif VSS, emlyon poursuit son engagement à travers de nombreuses actions. L’École a ainsi rejoint en décembre dernier les 114 membres de l’initiative #StOpE de L’Oréal, qui dénonce le sexisme ordinaire au travail et œuvre avec la Fondation des femmes, dans le cadre du programme de formation StandUp, visant à lutter contre le sexisme de rue. 

Un grand bravo à la Corporation des Etudiants, à toutes les associations étudiantes pour leur dynamisme, leur engagement et leur volonté à agir et à faire évoluer les mentalités.

👉 Pour en savoir plus sur le développement et le renforcement des liens intérgerantionnels,
contactez Anne DESLAGE


Other news