Benjamin Brion (Moodwork) « A emlyon business school, on peut lancer sa startup avec ses professeurs ! »

Pendant son Mastère Spécialisé Entreprendre (2016), Benjamin Brion a cofondé avec un ami de promo Moodwork, une plateforme adaptée au monde professionnel, visant à répondre aux problématiques de mal-être au travail. Explications.                  

Présente-nous Moodwork ?

C’est une solution digitale innovante destinée aux entreprises afin d’améliorer le bien-être des salariés. Ces derniers répondent confidentiellement à un questionnaire visant à identifier leurs sources de bien-être et mal-être au travail. Nous leur proposons ensuite un programme de développement personnel adapté à leurs besoins. Les informations que nous transmettons aux entreprises leur permettent également de mettre en place, avec des cabinets de conseils, des solutions pour améliorer leur politique RH et prévenir les risques.  

Le bien-être est un sujet à la mode dans le monde professionnel…

En France, le marché n’est pas encore totalement mûr mais les entreprises prennent en effet conscience qu’elles doivent repenser leur organisation pour réduire le stress des salariés et éviter des cas de burnout. Elles sont influencées par les startups qui innovent pour attirer et fidéliser leurs employés, elles s’aperçoivent que leurs outils sont dépassés.

Que doivent mettre en place les entreprises pour attirer les salariés ?

Beaucoup d’entreprises aiment apparaître dans des classements type « Great place to work ». Mais ce n’est pas suffisant d’afficher une note de 60/100 sur l’indice du bien-être pour y prétendre. Le modèle d’organisation des entreprises libérées, par exemple, est un sujet que les entreprises traditionnelles devraient plus creuser. Il redistribue le pouvoir aux salariés et les implique davantage dans la stratégie du groupe. Le télétravail est une autre piste intéressante même si en France, les employeurs ne font pas encore suffisamment aux employés. Mais les nouvelles générations font bouger les lignes.

Comment est né Moodwork ?

Je l’ai cofondé en 2015 avec Léopold Denis, un ancien de l’école, ainsi que Christophe Haag, professeur en comportement organisationnel à emlyon. Moodwork s’appuie, entre autres, sur les travaux menés en intelligence émotionnelle, dont on sait aujourd’hui qu’elle a un impact sur le bien-être, la santé ou encore les performances au travail.

Actuellement, nous travaillons essentiellement avec de grands groupes dans l’industrie automobile, l’énergie ou encore les télécoms mais nous allons cibler davantage les PME.

Que retiens-tu d’emlyon business school ?

L’écoute des professeurs ! La meilleure preuve : réussir en tant qu’étudiant à gagner la confiance d’un de ses professeurs pour s’associer dans le lancement d’une startup. Aujourd’hui, l’école nous accompagne toujours à travers son incubateur parisien. Je garde aussi forcément en mémoire mon année d’études sur le campus de l’école à Shanghai.

Tu sollicites le réseau des Alumni ?

Oui, il est hyper-important ! Nous avons déjà signé des clients grâce au réseau de l’école. Avec emlyon forever alumni network, cela fonctionne très bien. 

En ce moment, tu lis ?

Le Comte de Monte-Cristo d’Alexandre Dumas.

Une routine bien-être ?

J’aime arriver tôt le matin au travail pour être au calme, réfléchir calmement et ne pas être dans le rush. Et je pratique beaucoup de sport.

Autres communications